Nouveau-titre.png

Un vrai mousquetaire caché dans Paris

Vous connaissez des mousquetaires ? Au moins quatre. - Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle, mousquetaire à 25 ans et mort en duel à...

Un vrai Frigo géant caché dans Paris

L'été approche et les températures grimpent. C'est peut-être l'occasion de faire un tour aux Frigos, en espérant y trouver un peu de rosé...

Un vrai message codé caché dans Paris

L'histoire est pleine d'utopies qui n'ont jamais été mises en œuvre (la justice universelle ou la télépathie, par exemple) et d'utopies...

Un vrai canon caché dans Paris

Les plus fidèles de ce blog se rappellent le premier billet paru ici qui évoquait un vrai boulet caché dans Paris. Pour les nostalgiques,...

Une vraie salamandre cachée dans Paris

Il est raconté dans la légende qu'une salamandre... après être passée par le square où elle aurait laissé une longue trace, se serait...

Un vrai cirque caché dans Paris

L'Hiver est là, ça ne fait aucun doute. Mais ne faisons pas comme si c'était une première. 1852 a été un hiver mémorable autant que l'été...

Une vraie cascade cachée dans Paris

A l'heure où ces lignes sont écrites, la crue de la Seine bat son plein. Nous avions déjà parlé de l'eau qui court sous Paris. Mais nous...

Un vrai minus caché dans Paris

On parle des grands vins, mais plus rarement des petits. On parle des grands hommes, mais presque jamais des petits. On parle des grands...

Un vrai goût de noël caché dans Paris

Nous sommes entrés dans la semaine la plus calorique de l'année. Profitons de ces agapes pour parler d'un pan de l'histoire de Paris...

Un vrai vaisseau amiral caché dans Paris

Si je vous disais qu'une bataille perdue au Bourget en 1870 permet à des sportifs de nager en beauté dans le 18e aujourd'hui... Vous me...

Un vrai joyeux bordel caché dans Paris

Cette semaine a été marquée par l'émergence des hashtags "#BalanceTonPorc" et "#MeToo" par lesquels nombre de femmes ont pu exprimer la...

Une vraie révolution cachée dans Paris

Nous sommes en octobre 17. Cette date est loin d'être anodine et son pouvoir d'évocation fait frémir d'un romantisme révolutionnaire....