• visitezparis

Une vraie gueule des enfers cachée dans Paris


Voici une expérience amusante à faire chez vous.

Allez sur Google Maps, mettez-le en mode "satellite" pour voir une photo aérienne et non un plan. Cherchez l'adresse 145, rue Lafayette.

Cet immeuble n'a pas de toit. Il n'a pas non plus d'étages, de logements, d'intérieurs. Bref, ce n'est pas un immeuble, c'est un trou.

Maintenant que vous avez vu cela, allons plus loin. Cliquez sur Pegman, le bonhomme jaune en bas de l'écran et placez-le devant l'immeuble pour passer en streetview.

C'est un immeuble banal. On voit même des fenêtres ouvertes. Comment l'expliquer ?

En 1981, quand les voies du RER B sont modifiées et son trajet allongé jusqu'à la Gare du Nord, il est nécessaire, pour raisons techniques, d'installer de grandes bouches d'aération. Mais en plein cœur de Paris, il est difficile de trouver des terrains libres. La RATP songe alors à acheter des immeubles et les détruire. Cette fois, l'enjeu devient architectural. Si on détruit des immeubles pour y mettre des trous, on casse l'unité de la ville lumière. Il reste une solution : cacher ces trous par des façades factices.

Le 145 rue Lafayette est l'une de ces façades factices. On en trouve d'autres au 174 rue du Faubourg Saint-Denis ou au 44 rue d'Aboukir, dans le 2e.

Jusqu'à l'arrivée de Google Maps, le secret de la RATP était bien gardé. C'était une anecdotes que connaissaient les guides conférenciers, les agents de la régie de transport et certains geeks qui s'intéressaient de près à la cartographie de Paris. Parmi eux, Umberto Eco, dans Le Pendule de Foucault :

"Un édifice d’abord indiscernable. Seulement si vous l’observez mieux, vous vous rendez compte que les portes semblent en bois mais sont en fer peint, et que les fenêtres donnent sur des pièces inhabitées depuis des siècles. Jamais une lumière. Mais les gens passent et ne savent pas. [....] Que c’est une fausse maison. C’est une façade, une enveloppe sans toit, sans rien à l’intérieur. Vide. Ce n’est que l’orifice d’une cheminée. [...] Et quand vous le comprenez, vous avez l’impression d’être devant la gueule des Enfers; et que seulement si vous pouviez pénétrer dans ces murs, vous auriez accès au Paris souterrain.

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite !


109 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout