• visitezparis

Un vrai étalon centenaire caché dans Paris


"L'unité de mesure d'une surface est le mètre-carré, l'unité de mesure d'une musique médiocre est le Maître-Gims." La blague avait fait le buzz en son temps.

Mais c'est vrai qu'en art, il est difficile de trouver un mètre-étalon pour obtenir des mesures objectives. Et c'est sans doute parce que l'art relève de tout sauf de l'objectivité.

Pour tout le reste, il y a le système métrique. Et c'est pratique. Le mètre est utilisé depuis le 17e siècle et correspond à la taille d'un méridien terrestre divisé par 40 millions. C'est tordu, mais il fallait bien choisir quelque chose. Avant cela, chaque région avait son unité de mesure, notamment d'après des mesures du corps humain (pied, doigt, etc). Le problème, c'est que tout le monde n'est pas doté de la même manière en ce qui concerne la taille des organes...

C'est la Révolution Française qui a adopté le système métrique définitivement pour que chacun puisse se mettre d'accord, quelle que soit la taille de ses pieds. L'idée d'une unité commune et d'un outil scientifique moderne correspond parfaitement aux ambitions de la Révolution. Par la suite, les pays voisins se sont peu à peu soumis au mètre. En 1875, il était adopté par la plupart des pays d'Europe, puis on vit très rapidement l'Amérique et l'Asie s'y mettre.

A l'occasion du centenaire de la Révolution, en 1889, chaque pays membre de la "Convention du mètre" a reçu un bâton métallique d'un mètre : le mètre étalon. Mais bien avant cela, la Révolution avait fait réaliser des dizaines de "mètres étalons" gravés dans de la pierre. De ceux-là, il n'en reste que deux à Paris, et deux en banlieue.

L'objectif était de familiariser la population avec le système métrique et de disposer d'un outil légal de référence. Aujourd'hui encore, si vous achetez une planche d'un mètre et que vous avez l'impression de vous être fait avoir quant à sa taille, vous pouvez utiliser ces mètres étalons pour avoir une preuve légale et certifiée de la mesure (cela dit, aujourd'hui il y a plus simple et plus précis). Pour cela, il faudra vous rendre au 13, place Vendôme sur la façade du Ministère de la Justice ou au 36 rue de Vaugirard, sur la façade du Sénat.

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite !


« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales