• visitezparis

Un vrai cirque caché dans Paris


L'Hiver est là, ça ne fait aucun doute. Mais ne faisons pas comme si c'était une première.

1852 a été un hiver mémorable autant que l'été 1841. Pas pour les températures, mais parce qu'à ces dates, un certain Jacques Hittorff a décidé de faire son cirque.

Pour vous situer, Hittorff est l'architecte qui a donné son visage actuel aux Champs-Elysées, il est à l'origine de la Gare du Nord, de l'église St-Vincent-de-Paul, de certaines des plus belles mairies d'arrondissements, mais aussi du mobilier de la place de la Concorde... Autant dire qu'il fait partie de ceux qui ont donné à Paris son allure moderne.

En 184 il a donc fait son cirque... d'été. Un cirque de 6 000 places dans un bâtiment en dur rond, reprenant la forme d'un chapiteau, avec une entrée à la grecque marquée par des colonnes corinthiennes et dominé par un lanternon. Un monument impressionnant que les Parisiens ont tout de suite adopté. On y emmenait les enfants voir des spectacles de clown et le samedi soir, les soirées plus mondaines étaient offertes aux invités. Constitué d'une immense salle de spectacle circulaire entourée de gradins, de quelques petites loges et de coulisses étroites, le bâtiment n'est pas chauffé et n'est donc utilisable que pendant l'été, d'où son nom.

Dix ans après, le succès du cirque d'été n'est pas démenti et Napoléon III commande à Hittorff un second cirque pour la basse saison. C'est à Filles-du-Calvaire que le monument est érigé. Si la forme est sensiblement la même, la décoration extérieure, plus luxueuse, permet de cacher que le bâtiment est deux fois plus petit. Pour cause, en réduisant ses dimensions, la salle de spectacle pourra être chauffée, elle deviendra tout naturellement le cirque... d'hiver.

Toujours utilisé et aujourd'hui occupé par la famille Bouglione, c'est une salle de spectacle de près de 2 000 places. Quant au cirque d'été, il a disparu quand les Parisiens, gavés de trop de spectacles, s'en sont lassés. A l'occasion de l'expo universelle de 1900, il a été détruit, ne laissant pour seule trace que le nom de la rue qui l'a remplacé : la rue du Cirque, ou des années plus tard, un président allait apporter des croissants en scooter... mais ceci est une autre histoire !

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite


« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales