(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales

« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

Une vraie tranche de Japon cachée dans Paris

13.03.2017

Il ne fait aucun doute pour les Parisiens que si le Monde devait se doter d'une capitale, la France devrait partager.

 

On prête à Victor Hugo la phrase "Paris, c'est la France et la France, c'est le monde." Même si cette citation est probablement fausse, ce qu'elle dit a quelque chose de vrai.

 

Nous avons évoqué sur ce blog les tendances russes, égyptiennes, états-uniennes, italiennes à Paris. Bientôt, vous verrez que nous ferons le tour du monde sans quitter notre chère capitale...

 

D'ailleurs, aujourd'hui, c'est sur les Nippons que notre regard va s'attarder un instant.

 

Si les jardins Albert Kahn et notamment le jardin japonais sont célèbres, il se peut que vos chaussures de Parisiens vous aient conduit devant des monuments japonais sans même que vous y ayez prêté attention.

 

Ainsi, au 19 avenue Iena, vous aurez bien sûr remarqué le musée Guimet, vous qui aimez l'art asiatique, mais avez-vous seulement vu que juste derrière se cachait le "panthéon bouddhique" et son incroyable jardin japonais ? Un véritable havre de paix. Comme dirait l'autre "tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté".

 

Mais le Japon a aussi toujours fasciné les Parisiens pour un aspect très particulier de son oeuvre architecturale : les pagodes.

 

Pendant 120 ans, ce mot, pour les Parisiens, évoquait immédiatement un cinéma du 7e arrondissement. Fermé depuis 2015, cette salle mythique, La Pagode, a originellement été construite pour la femme du patron du Bon Marché, qui voulait donner une touche d'exotisme à sa vie mondaine. Transformée en cinéma en 1931, cet endroit si peu discret dans le quartier a paradoxalement servi de planque pendant la Résistance, avant de devenir le temple de la Nouvelle Vague.

 

Cette pagode du 7e arrondissement est à ne pas confondre avec la Maison Loo, près du parc Monceau, qui est, elle, d'inspiration chinoise... Mais ceci est encore une autre histoire.

 

Si vous désirez voir La Pagode, il faudra vous rendre au croisement des rues Monsieur et de Babylone, métro Saint-François-Xavier et lever la tête car, malheureusement, l'accès n'est plus possible depuis la fermeture du cinéma.

 

Alors, comme on dit à Paris :

 ここパリあります

 

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite !

Partagez
oui, partagez
J'adore ce post !
Please reload

Please reload

R
U
B
R
I
Q
U
E
S

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Basic Square