(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales

« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

Un vrai vaisseau amiral caché dans Paris

18.12.2017

Si je vous disais qu'une bataille perdue au Bourget en 1870 permet à des sportifs de nager en beauté dans le 18e aujourd'hui... Vous me prendriez pour un fou ?

 

C'est pourtant presque vrai !

 

En 1870, la France en guerre contre la Prusse s'est fait globalement laminer. Désolé pour les passionnés d'Histoire qui voudraient plus de détails, on y va à la hache aujourd'hui, car à la bataille du Bourget, les marins français ont eux aussi attaqué à la hache. Mais même une défaite peut être honorable. En l'occurrence, comme c'est la marine qui était en charge du secteur, la bataille a été conduite des Amiraux auxquels la Ville de Paris a souhaité rendre hommage dès les années 1920.

 

Ainsi a été inaugurée en 1926 la rue des Amiraux, dans le 18e. Un an plus tard, la mairie crée dans la même rue un immeuble de logements sociaux (qu'on nomme à l'époque habitations bon marché) à l'allure improbable.

 

Un immense vaisseau couvert de carreaux de céramique (type métro) proposant des appartements en gradin pour un ensoleillement maximal. 78 logements familiaux sur 7 étages, dans une disposition originale qui met très en colère les cadres de la ville de Paris. Pour cause, le choix de proposer un ensoleillement à chaque logement a été fait au détriment de la rationalisation de l'espace et les 3 premiers niveaux de l'immeuble sont inutilisables.

 

C'est que l'architecte, Henri Sauvage, Maître de l'Art Nouveau, a une idée derrière la tête. Peut-être en prévision de la sortie de Star Wars (ou pas), il veut utiliser le bas de l'immeuble pour un cinéma. La Mairie ne l'entend pas de cette oreille et veut une piscine.

 

Le client étant roi, la piscine des Amiraux ouvre en 1930. Très vite, les Amiraux (comme si le nom était prédestiné pour ce grand paquebot de faïence et cette activité aquatique) devient un lieu de prédilection des Parisiens de la rive droite. Les locataires du dessus sont les premiers mais pas les seuls clients de l'établissement.

 

Et comme un hommage au projet initial de l'architecte, le cinéma a fini par s'intéresser à ce lieu, puisque des scènes du célèbre Amélie Poulain ont été tournées dans le bassin.

 

La piscine vient de rouvrir après une longue rénovation, alors à vos maillots !

 

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite !

 

 

Photo : Le Parisien

Partagez
oui, partagez
J'adore ce post !
Please reload

Please reload

R
U
B
R
I
Q
U
E
S

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Basic Square