« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales

Une vraie flamme olympique cachée dans Paris

05.02.2018

La flamme olympique arrive à PyeongChang (prononcer à peu près comme Pantin) en Corée (et non en Seine-St-Denis, contrairement à Pantin). Par ailleurs, Paris s'apprêtant à accueillir les Jeux d'été en 2024, on peut se demander quels sont les vestiges de l'olympisme dans la capitale.

 

Les moins sportifs penseront à une dalle du 13e : la dalle des Olympiades, qui compte 8 tours et 3 barres qui portent chacune le nom d'une ville olympique. En tout, elle compte autant d'habitants que Biarritz ou Périgueux.

 

Mais si l'esprit olympique est bien là, le sport prend d'autres formes que des tours de logement...

 

Ainsi, dans le cossu 16e, à la limite de Boulogne, l'orée du bois offre au dynamique visiteur un fronton inhabituel au nord de la Garonne. C'est que la pelote basque a été sport olympique en 1924 ! Seuls 2 pays ont participé (la France et l'Espagne, cela va sans dire) et les bleus ont réussi l'exploit d'arriver 2e... ce qui nous a néanmoins valu une médaille d'argent. Le fronton s'appelle aujourd'hui Chiquito de Cambo et il est toujours utilisé, même s'il est peu probable qu'il serve pour 2024.

 

A l'autre bout de Paris, porte des Lilas, un autre vestige des JO 1924 est aussi utilisé quotidiennement : la piscine Vallerey. Les nageurs du dimanche s'étonnent régulièrement de la dimension des gradins qui y entourent le grand bassin, l'explication n'est pas à chercher plus loin.

 

Mais la plus ancienne trace des Jeux à Paris ne date pas de 1924, il faut remonter à 1896 et les premiers jeux modernes. Ceux-ci étaient à Athènes pour une filiation historique, mais Pierre de Coubertin avait prévu de les ramener à Paris dès 1900. Pour l'occasion, un vélodrome est inauguré en lisière du bois de Vincennes. Très vite, les passionnés de la petite reine s'en emparent et l'appellent "la cipale" car la piste est propriété de la Ville. Les tribunes en fer qui entourent la piste (et le terrain de rugby en plein air qui occupe le centre) rappellent vaguement un monument important de Paris. C'est qu'elles ont été conçues par un ingénieur nommé Eiffel qui avait fait ses preuves quelques années plus tôt...

 

Elles passeraient presque inaperçu dans cet immense complexe sportif, mais pour Eiffel comme pour tous les autres olympiens, l'important, c'est de participer.

 

 

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite !

 

Photo : A. Tabaste|LeMonde

Partagez
oui, partagez
J'adore ce post !
Please reload

Please reload

R
U
B
R
I
Q
U
E
S

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Basic Square