(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales

« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

Un vrai Frigo géant caché dans Paris

19.06.2018

L'été approche et les températures grimpent. C'est peut-être l'occasion de faire un tour aux Frigos, en espérant y trouver un peu de rosé !

 

L'adresse est mythique pour certains : 91 quai de la Gare. Pourtant, ne la cherchez pas, elle n'existe plus.

 

Aujourd'hui, pour trouver les Frigos, il faut se rendre (c'est logique) rue des Frigos.

 

Drôle de nom ? Le mot "Frigo" est une abréviation de "Frigidaire" qui est lui même une marque de réfrigérateurs depuis 1918. On ne s'attend donc pas à trouver ce nom sur une plaque de rue. Et pourquoi pas une rue du scotch ou des kleenex ?

 

L'histoire des Frigos remonte à 1921. Pour alimenter les Halles en produits frais venus de toute la France, une compagnie de chemins de fer a l'idée d'une gare frigorifique. Le principe : les trains viennent avec des fruits, légumes, fromages, poissons (et du rosé, pardi !)... et pour conserver tout ça, on les entrepose dans ce bâtiment qui n'est autre qu'un réfrigérateur géant.

 

Les rails vont jusqu'à l'intérieur du bâtiment où des machines à la pointe de la modernité prennent en charge les denrées pour les stocker jusqu'à leur mise en vente aux Halles.

 

Seulement en 1969, les Halles déménagent à Rungis. Les Frigos sont donc trop loin et les voilà abandonnés et squattés. Parmi les squatteurs, quelques artistes (dont Ben Vautier et Jérôme Mesnager qui deviendront les pères du Street-Art français).

 

En 1985, une grande restauration du bâtiment est lancée (effaçant des œuvres de grande valeur). Devenu un ensemble d'ateliers d'artistes, d'artisans et de créateurs, les Frigos développent une identité à part : comme un village couvert dans un quartier encore très populaire.

 

Dans les années 1990, le quartier commence sa mutation avec la construction de la Grande Bibliothèque. Les années 2000 sont celles du grand développement du quartier "Paris Rive Gauche". En 2003, la ville de Paris achète les Frigos à la SNCF et l'année suivante, la rue prend le nom du bâtiment.

 

Aujourd'hui encore, les Frigos sont un lieu d'expression artistique unique. Ses locataires organisent parfois des journées portes ouvertes, mais sinon, n'hésitez pas à entrer pour dire bonjour, les résidents sont souvent très accueillants !

 

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite.

Partagez
oui, partagez
J'adore ce post !
Please reload

Please reload

R
U
B
R
I
Q
U
E
S

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Basic Square