« PARIS DONNE UN MANTEAU DE LUMIÈRE AUX IDÉES »

- VICTOR HUGO -

(DR) Théo Abramowicz
Toutes les autres illustrations : (CC) Théo Abramowicz.

VISITEZ-PARIS.COM fait partie de la Coopérative d'Activités et d'emploi Coopaname
SCOP-SA à capital variable - RCS Paris B 448 762 526 - SIRET : 448 762 526 00136 - NAF 7830Z
N° Intracom : FR49 448 762 526

Pour nous contacter : contact.visitezparis@gmail.com | 06.19.49.09.54 | formulaire

Plan du site | Cookies | Conditions Générales de Vente | Mentions légales

Une vraie usine à gaz cachée dans Paris

24.06.2018

Un hôpital, à Paris, c'est parfois plus qu'un lieu où l'on guérit les malades. C'est souvent un patrimoine historique et une beauté insoupçonnée.

 

Nous avions parlé d'une oeuvre d'art à la Pitié-Salpêtrière. Aujourd'hui, un peu d'histoire, direction l'hôpital St-Louis.

 

Au tout début du 17e siècle, une épidémie de peste frappe la France. Le roi ordonne la construction d'un nouvel hôpital hors de Paris (pour éloigner les malades contagieux). On donne à l'établissement le nom de St Louis, lui-même mort de la peste à Tunis plus de 300 ans avant.

 

La zone choisie est probablement la plus glauque puisque nous sommes juste à côté du gibet de Montfaucon (dont nous avions parlé à halloween).

 

Quand on entre dans la cour de l'hôpital aujourd'hui, on est frappé par sa splendeur qui rappelle vaguement la place des Vosges. Pour cause, c'est le même bâtisseur. L'architecture y est habilement pensée sous forme de deux carrés l'un dans l'autre. Le quadrilatère intérieur accueillait les malades tandis que le plus grand accueillait le personnel et servait de muraille. En 1788, Louis XVI trouve tout ça trop vieux et la peste ayant disparu, il veut tout démolir. L'année d'après, c'est lui qui est tout démoli et l'hôpital est sauvé.

 

Mais le plus surprenant est à venir. Le Dr Tenon comprend que les malades peinent à guérir à cause du manque de chauffage et de l'éclairage à l'huile. Il demande à ce que tout cela soit changé mais se heurte à une contrainte technique. L'éclairage au gaz a bien été inventé en 1797, mais il est encore trop dangereux et mal maîtrisé. Il est donc formellement interdit jusqu'en 1815 ou, timidement, on commence à l'envisager. Songeant déjà à l'installer dans les rues parisienne, le préfet Chabrol propose donc qu'on l'essaye à l'hôpital St-Louis. Il faut pour ça installer une usine à gaz et c'est donc tout naturellement qu'on l'installe dans l'hôpital (au croisement des actuelles rues Bichat et de la Grange-aux-Belles). C'est donc la première usine à gaz de Paris. Elle a servi jusqu'en 1860 pour éclairer et pour chauffer.

 

On ne peut plus voir l'usine aujourd'hui disparue, mais en accédant à la cour centrale (fermée le week-end), on retrouve la trace de cette histoire.

 

Pour des anecdotes originales sur les surprises cachées à Paris, commandez une visite insolite.

Partagez
oui, partagez
J'adore ce post !
Please reload

Please reload

R
U
B
R
I
Q
U
E
S

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Basic Square